Tony Tape-du-cul Tomachot

Chaque semaine, Archie vous présente une anecdote historique sur la ville de Lyon :

La légende raconte qu’au XVIIe siècle, un jour de famine à Lyon, les ouvriers marchèrent sur l’Hôtel de Ville, décidé à demander des comptes. Arrivé place des Terreaux, ils se retrouvèrent devant des portes fermées.

Tony Tomachot, le costaud de la bande, devint furieux et tenta d’ouvrir les portes. Après quelques tentatives infructueuses, Tony se retourne et décide de donner des coups puissants de son postérieur sous les encouragements de la foule, « Hardi, hardi, Tony ! Tape du cul ! », et la porte céda. Les ouvriers exprimèrent leur détresse devant le prévôt qui, émut, leur promit que désormais, il suffirait de frapper à la porte pour qu’on leur ouvre.

Le lendemain, il fit la demande d’un heurtoir pour la porte d’entrée. L’artisan facétieux imagina alors un marteau à l’effigie de Tony en train d’enfoncer les portes de l’Hôtel de Ville :

Heurtoir de l'Hôtel de Ville de Lyon