L’insurrection des Voraces

Chaque semaine, Archie vous présente une anecdote historique sur la ville de Lyon :

En 1846 apparaît un nouveau vent de révolte. Certains canuts se regroupent sous le nom de Voraces. Cependant, cette révolte n’a pas de rapport avec la faim comme l’étaient les précédentes. Celle-ci est purement politique.

Le nom viendrait des Compagnons du Devoir, appelé « Dévoirants » puis « voraces ». Leur beuveries constituent une façade à leurs prises de positions politiques.

Une autre hypothèse affirme que l’objectif était alors de lutter contre la diminution du volume du pot de vin. Cette hypothèse est fausse, la loi sur le volume des pots de vin ayant été validée 3 ans auparavant (comme vu dans un précédent article).

Le jour de l’abdication du dernier souverain à avoir régner sur la France, les canuts descendent à Lyon et proclament la Seconde République. Pendant les mois qui suivent, le pouvoir officiel doit vivre une cohabitation parfois difficile avec les Voraces.

En 1849, les Voraces tentent d’organiser une nouvelle insurrection, qui sera violemment réprimée.

Ne manquez pas la traboule des pentes de la Croix-Rousse (nous reviendront sur ces sujets) qui mène à la Cour des Voraces.

Escalier de la cour des Voraces